LES ORIGINES DU JUDO

Le judo (voie de la souplesse) est un art martial et un sport de combat d'origine japonaise.

 Il se compose pour l'essentiel de techniques de projection, de contrôle au sol, d'étranglements et de clefs de bras.

Le souhait de Jigoro Kano, son fondateur, était de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales en prenant comme point de départ le ju-jitsu des écoles tenshin shinyo ryu et kito ryu qu'il avait pratiqué durant 6 années. La légende dit qu'il découvrit les principes du judo lors d'un hiver rigoureux, en remarquant que les branches du cerisier réagissaient différemment sous le poids de la neige abondante. Les plus grosses cassaient alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de « l'agresseur » avec souplesse. La voie de la souplesse était née.

La "légende", dans sa simplicité, n'est pas éloignée du souhait initial de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales. 

Jigoro Kano avait conscience que le Ju-Jitsu tel qu'il était pratiqué n'était plus adapté à l'époque moderne. Les techniques étaient parfois très dangereuses à apprendre et la plupart des maîtres étaient soit incompétents pédagogiquement ou enseignaient un Ju-Jitsu décadent et inefficace. En s'inspirant des méthodes de différentes gymnastiques occidentales, Jigoro Kano décida d'expurger du Ju-Jitsu les mouvements dangereux et de codifier les techniques restantes afin de faciliter l'enseignement sous forme de Kata. 

Le judo commence à être enseigné au Japon en 1882 au Kodokan, en France dès 1935 par Maitre Mikinosuka Kawaishi, 10ème Dan. La Fédération française de judo est fondée en 1946. D’autres maîtres Japonais ont contribué à l’essor du Judo en France (par exemple, Maitre Haku Michigami, 9ème Dan,Maitre Shozo Awazu, 9ème Dan, qui fut Directeur Technique National  etc).C'est aussi à cette époque que se développera le côté sportif et qu'apparaitront les premières compétitions. Le nombre de pratiquants de par le monde s'accroît alors considérablement.

Au-delà de l’aspect Sportif, le Judo véhicule de réelles valeurs (Entraide et Prospérité Mutuelle)

Jigoro Kano disait : « c’est par l’entraide et les concessions mutuelles qu’un organisme, groupant des individus en nombre grand ou petit, peut trouver sa pleine harmonie et réaliser des progrès sérieux ».


Sources : Site FF Judo, Wikipédia.

LE CODE MORAL DU JUDO

Le Judo véhicule des valeurs fondamentales qui s'imbriquent les unes dans les autres pour édifier une formation morale. Le respect de ce code est la condition première, la base de la pratique du Judo.

 

L'amitié                               C'est le plus pur des sentiments humains 

Le courage                          C'est faire ce qui est juste

L'honneur                            C'est être fidèle à la parole donnée

La modestie                        C'est parler de soi-même sans orgueil

Le respect                           Sans respect aucune confiance ne peut naître

Le contrôle de soi             C'est savoir se taire lorsque monte la colère

La politesse                         C'est le respect d'autrui

La sincérité                         C'est s'exprimer sans déguiser sa pensée

REGLES ET HYGIENE DU DOJO

 

 

Le Dojo est le lieu de la pratique, le lieu de la voie. Espace d'étude et de travail, il isole les pratiquants de l'agitation extérieure pour favoriser la concentration et la vigilance. Il permet l'organisation de la séance de judo. Au delà de sa simple existence physique, le dojo constitue aussi un lieu mental et affectif qui uni les pratiquants.

 Le judoka accepte les règles explicites du dojo : la ponctualité, la propreté, l'écoute, le contrôle de ses actes et de ses paroles. Il s'efforce d'en respecter les règles implicites : l'engagement et la constance dans l'effort, l'exigence personnelle.

LES GRADES

Les grades sont attribués à un pratiquant et permettent d'évaluer son niveau technique, son efficacité en combat, son degré d'ancienneté ainsi que ses qualités morales.

Les ceintures de couleurs ont été inventées en Angleterre au milieu des années 1920 puis introduites en France par le professeur Kawaishi.

On trouve dans l'ordre les ceintures : blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron, puis la fameuse ceinture noire ainsi que deux ceintures supérieures (une rouge et blanche du 6e au 8e dan, une rouge pour 9e et double blanche pour le10e dan).

Il existe aussi des grades intermédiaires (blanche-jaune, jaune-orange, orange-verte etc.).

 

Grades des ceintures de couleurs (KYU)

   

9e kyu         九級    Ku-kyū           Ceinture blanche

 

 

8e kyu          八級    Hachi-kyū      Ceinture blanche-Jaune

 

 

7e kyu          七級    Shichi-kyū      Ceinture Jaune

 

 

6e kyu           六級   Roku-kyū       Ceinture jaune-orange

 

 

5e kyu           五級    Go-kyū          Ceinture orange

 

 

4e kyu           四級     Shi-kyū         Ceinture orange-verte

 

 

3e kyu           三級     San-kyū        Ceinture verte

 

 

2e kyu           二級     Ni-kyū           Ceinture bleue

 

 

1er kyu          一級     Ichi-kyū        Ceinture marron

 

 

 

 

 

Grades supérieurs (DAN)

 

 

1er dan      初段     Sho-dan       Ceinture noire

 

2e dan       二段     Ni-dan           Ceinture noire

 

3e dan       三段     San-dan        Ceinture noire

 

4e dan       四段     Yon-dan        Ceinture noire

 

5e dan       五段      Go-dan         Ceinture noire

 

 

6e dan       六段      Roku-dan      Ceinture blanche-rouge

 

7e dan       七段      Shichi-dan     Ceinture blanche-rouge

 

8e dan        八段      Hachi-dan     Ceinture blanche-rouge

 

 

9e dan        九段      Kyū-dan        Ceinture rouge

 

 

10e dan      十段      Jū-dan          Double ceinture  blanche

LEXIQUE FRANCO - JAPONAIS

TERMINOLOGIE LIEE AU JUDO JU JITSU

Les parties du corps
 

Ashi                Pied, jambe

Séoi, (Kata)  Epaule

Atama           Tête

Té                   Main

Goshi             Hanche

Teisho           Paume de main

Hara              Ventre

Tékubi           Poignet

Hiza               Genou

Udé                Bras

Kagato           Talon

Waki              Aisselle

Koté               Poignet

Yubi               Doigt

Kubi               Cou

Momo            Cuisse

Muné              Poitrine

 

 

Les chiffres

 

Ichi    Un

Ni      Deux

San    Trois

Shi     Quatre

Go      Cinq

Roku   Six

Shichi  Sept

Hachi   Huit

Ku       Neuf

Ju       Dix

 

Les niveaux du corps

 

Jodan   Haut du corps

Chudan Milieu du corps

Gédan   Bas du corps

 

 

Divers

 

Ayumi   Marche

 

Ayumi-ashi   Marche normale

 

Bo   Bâton long

 

Dan   Grade, degré de maîtrise

 

Do   Voie, méthode

 

Dojo    Salle d’étude

 

Geïko   Exercice, entraînement

 

Goshin   Défense

 

Hishigi   Pression, hyper extension

 

Jo  Bâton court

 

Joséki  Table des officiels, lieu privilégié du Dojo

 

Ju  Souple, souplesse

 

Judogi  Tenue du judoka

 

Kagami biraki  Cérémonie des voeux

 

Kaké  Exécution

 

Kamiza   Place des invités au Dojo

 

Kagari-geiko   Entraînement libre avec esquives pour le défenseur

 

Katana    Sabre

 

Ki    Energie

 

Kiai    Cri pour exprimer l'énergie lors d’un atémi

 

Kimé    Décision

 

Kohaï    Débutant

 

Kuzushi    Déséquilibre

 

Kyu    Ceinture de couleur

 

No    "de", "du"

 

Randori    Combat d’entraînement

 

Rei  Salut

 

Renshu  Pratique, entraînement

 

Ritsu rei  Salut debout

 

Ryu   Ecole, méthode

 

Seïza   Position : genoux au sol, fesses sur les talons

 

Sempaï    Élève gradé (ancien)

 

Senseï   Maître, professeur

 

Shiaï    Combat officiel en compétition

 

Sotaï-renshu    Entraînement souple

 

Tendoku-renshu    Entraînement en solitaire (en shadow)

 

Tanto     Poignard

 

Tatami  Tapis

 

Tokui-waza    Technique favorite

 

Tori    Celui qui fait l’action

 

Uchi-komi   Exercices d’entrées de mouvements en répétition

 

Tsukuri  Préparation de la projection

 

Uké  Celui qui subit l’action

 

Yaku-soku-geiko  Entraînement libre sans résistance

 

Yoko-ukémi  Brise chute latérale

 

Za  Position agenouillée

 

Za-rei  Salut en position agenouillée

 

  

TECHNIQUES JUDO

 

Technique Debout   (Tachi Waza)

 

 

Technique au sol immobilisation  (osaekomi waza)

 

 

Technique au sol clef / luxation  (kansetsu waza)

 

 

Technique au sol étranglement   (shimé waza)

 

 

Ashi-barai    Balayage des jambes

 

Ashi-garami   Jambe enroulée

 

Ashi-guruma   Roue autour de la jambe

 

Ashi-gatamé  Clef par la jambe tendue

 

Ashi-waza  Technique de jambes

 

Baraï, haraï  Balayage

 

Basami  Ciseaux

 

Dé  Avancé

 

Dé-ashi-baraï   Balayage du pied avancé

 

Dojimé   Ciseaux de jambes

 

Dori   Prendre

 

Eri   Revers, col

 

Eri-jime  Étranglement par le revers

 

Eri-séoi-nagé  Projection par l’épaule et sur le coté

 

Gaeshi  Renversement (contre attaque)

 

Gaké  Accrochage

 

Garami Enrouler

 

Gari  Fauchage

 

Gatamé  Contrôle

 

Gésa  Travers, diagonale

 

Go-no-sen  Contre attaque, contre prise

 

Guruma  Roue, enroulement

 

Gyaku-juji-jimé  Étranglement croisé, paumes vers le haut (pouces extérieurs)

 

Hadaka  Nu

 

Hadaka-jime  Étranglement à mains nues

 

Hané  Aile, bondir

 

Hané-goshi  Hanche sautée

 

Hané-makikomi  Hanche sautée enroulée

 

Hara-gatamé  Clef d’un coude contre le ventre

 

Haraï, baraï  Balayage

 

Haraï-goshi  Hanche balayée

 

Haraï-tsuri-komi-goshi  Balayage de la jambe en pêchant

 

Hidari  Gauche

 

Hikkomi-gaeshi  amener au sol en contre

 

Hiza-Gatamé  Contrôle d’un coude par le genou

 

Hiza-guruma  Roue autour du genou

 

Hon  Fondamental

 

Hon-gésa-gatamé  Contrôle fondamental par le travers

 

Ikomi  Technique d’amenée au sol

 

Ippon-séoi-nagé  Projection d’épaule

 

Jigotaï  Position défensive de base

 

Jimé  Etranglement

 

Jitsu  Art

 

Juji  En croix

 

Juji-gatamé  Clef en croix (par les jambes) sur coude d’un bras tendu

 

Juji-jimé  Étranglement croisé facial

 

Kaeshi  Contre attaque, contre prise

 

Kaeshi-waza  Technique de renversement

 

Kami  Au dessus

 

Kami-shio-gatamé  Contrôle des 4 points par dessus

 

Kansetsu-waza  Technique de luxation / clef

 

Kata  Enchaînements de mouvements illustrant les principes du Judo

 

Kata-Gatamé  Contrôle en écharpe

 

Kata-guruma  Roue autour des épaules

 

Kata-ha-jimé  Étranglement en contrôlant un coté

 

Kata-juji-jimé  Etranglement croisé une main paume vers le haut l’autre paume vers le bas

 

Kata-té-jimé  Étranglement avec une main

 

Katamé-waza  Technique de contrôle (au sol)

 

Kawazu gaké  Crochetage de jambe (interdit)

 

Ken-ken  Appuyer un mouvement en insistant (répétitions)

 

Késa  Travers, diagonale

 

Késa gatamé  Contrôle par le travers

 

Kimé  Décision

 

Ko  Petit

 

Komi  Contre, dedans

 

Ko-soto-gaké  Petit accrochage extérieur

 

Ko-soto-gari  Petit fauchage extérieur

 

Ko-tsuri-goshi  Projection de hanche en soulevant (ceinture prise sous le bras de uké)

 

Ko-uchi-gari  Petit fauchage intérieur

 

Koshi-guruma  Roue autour de la hanche

 

Kubi-nagé  Projection par le cou

 

Kumi-kata  Prise, saisie du judogi

 

Kuzuré  Variante d’une technique

 

Kuzuré-gésa-gatamé  Variante du contrôle par le travers

 

Mae-sutémi-waza  Technique de sacrifice de face

 

Mae  Face, devant, direct, dans l‘axe

 

Mae-ukémi  Chute avant

 

Maki  Enrouler

 

Makikomi  Enroulement contre soi

 

Makura-gésa-gatamé  Contrôle en oreiller par le travers

 

Migi  Droite

 

Migi jigotaï  Position défensive à droite

 

Migi shizentaï  Position naturelle à droite

 

Moroté  A deux mains

 

Moroté -gari  Fauchage des jambes par les deux mains

 

Moroté-jimé  Étranglement avec les deux mains

 

Moroté-séoi-nagé  Projection par l’épaule à deux mains

 

Muné-gatamé  Contrôle d’un coude par la poitrine

 

Nagé  Projection

 

Nagé-komi  Répétition de projections

 

Nagé-waza  Techniques de projections

 

Nami-juji-jimé  Étranglement croisé, paumes vers le bas (pouces intérieurs)

 

Né  Couché

 

Né-waza  Techniques au sol

 

O  Grand

 

O-goshi  Grande projection de hanche

 

O-guruma  Grand enroulement

 

O-soto-gari  Grand fauchage extérieur

 

O-soto-otoshi  Grand renversement extérieur

 

O-soto-guruma  Grand enroulement extérieur (2 jambes fauchées)

 

O-uchi-gari  Grand fauchage intérieur

 

Obi  Ceinture

 

Okuri  Les deux

 

Okuri-ashi-baraï  Balayage des deux pieds

 

Okuri-éri-jimé  Étranglement par les revers en tirant

 

Osae  Immobiliser

 

Osae komi  Immobiliser contre soi

 

Osae-komi-waza  Technique d’immobilisation au sol

 

Otoshi  Renversement

 

Ryo  Double, les deux

 

Ryo-té-jimé  Etranglement à deux mains

 

Sabaki  Esquive, mouvement tournant

 

Sasaé  Maintenir

 

Sasaé-tsurikomi-ashi  Blocage du pied en pêchant

 

Sankaku  Triangle

 

Sankaku-jimé  Étranglement triangulaire

 

Sen  Initiative

 

Sen-no-sen  Initiative dans l’initiative

 

Séoï-nagé  Projection par l’épaule

 

Séoï-otoshi  Renversement par l’épaule

 

Shiho  Quatre points

 

Shiho-gatamé  Contrôle par quatre points

 

Shimé (jimé)  Etranglement

 

Shimé-waza  Technique d’étranglement

 

Shizentaï  Position debout naturelle

 

Sodé  Manche

 

Sodé-guruma-jimé  Etranglement par enroulement de la manche

 

Sodé-tsurikomi-goshi  Projection par la hanche en tirant la manche

 

Soto  Extérieur

 

Soto-makikomi  Projection par barrage extérieur en s’enroulant

 

Sukui-nage  Projection en cuillère

 

Sumi  Angle, coin

 

Sumi-gaeshi  Renversement dans l’angle

 

Sumi-otoshi  Renversement par les mains dans l’angle

 

Sutémi  Sacrifice

 

Sutémi-waza  Technique de sacrifice

 

Tachi  Debout

 

Tachi-waza  Technique debout

 

Taï  Corps

 

Taï-otoshi  Renversement du corps par barrage

 

Taï-sabaki  Esquive du corps

 

Tani  Vallée

 

Tani-otosh  iChute (renversement) dans la vallée

 

Taté  Vertical, "à cheval"

 

Taté-shio-gatamé  Contrôle par quatre points ‘’à cheval’’

 

Té-guruma  Enroulement par les mains

 

Té-waza  Techniques de mains

 

Tomoe  Cercle

 

Tomoe-nagé  Projection en cercle

 

Tsugi  L'un après l’autre

 

Tsugi-ashi  Marche en succession

 

Tsukomi-jimé  Étranglement en poussant avec une main

 

Tsuri  Pécher, lever

 

Tsuri-goshi  Hanche tirée

 

Tsuri-komi-goshi  Projection de hanche en soulevant

 

Uchi  Intérieur, frapper ou coup

 

Uchi-makikomi  Projection par enroulement intérieur

 

Uchi-mata  Fauchage par intérieur de la cuisse

 

Udé-garami  Clef par enroulement du bras sur bras fléchi

 

Udé gatamé  Clef sur bras tendu

 

Ukémi  Brise chute

 

Uki  Flotter

 

Uki-goshi  Projection par hanche flottée

 

Uki-otoshi  Lancement flotté

 

Uki-waza  Technique flottante (projection dans l’angle)

 

Ura  Opposé, en revers

 

Ura-nagé  Projection en arrière

 

Ushiro  Derrière

 

Ushiro-gésa-gatamé  Contrôle arrière par le travers

 

Ushiro-goshi  Projection de la hanche par l’arrière

 

Ushiro-ukémi  Brise chute arrière

 

Utsuri-goshi  Projection de hanche en contre

 

Waki-gatamé  Clef sur le coude par l’aisselle

 

Waki-otoshi  Renversement par l’aiselle

 

Waza  Technique

 

Yama-Arashi Projection de coté (tempête sur la montagne)

 

Yoko Coté

 

Yoko-gaké  Accrochage latéral

 

Yoko-guruma  Projection par enroulement latéral

 

Yoko-otoshi  Renversement de coté

 

Yoko-shio-gatamé  Contrôle par quatre points sur le coté

 

Yoko sutémi waza  Technique de sacrifice de coté

 

Yoko-tomoe-nagé  Projection en cercle par le coté

 

Yoko-wakaré  Séparation des deux corps de coté

 

 

 

TECHNIQUES SPECIFIQUES JUJITSU

 

Projections (nagé waza)

 

 

Atémis membres supérieurs (coups, frappes)

 

 

Atémis membres inférieurs (coups, frappes)

 

 

Clefs / luxations (kansetsu waza)

 

 

Blocages

 

Etranglements

 

Agé-tsuki  Coup de poing en remontant (upper-cut)

 

Aiwan-uké  Blocage bas avec face interne de l'avant bras, de l'intérieur vers l'extérieur

 

Do-jimé  Au sol Tori prend en étau avec ses jambes le tronc de Uké

 

Ebi-garami-jimé  Etranglement par enroulement des bras sous le cou

 

Fumi-komi-géri  Coup de pied bas latéral avec le tranchant externe du pied

 

Ganmen-tsuki  Coup de poing fouetté du bras avant

 

Gédan-baraï  Blocage bas avec face externe de l'avant bras, de l'intérieur vers l'extérieur

 

Gédan-géri  Coup de pied bas avec le tranchant interne du pied

 

Géri  Coup porté avec la jambe

 

 

Gyaku-tsuki  Coup de poing (poing opposé à la jambe avancée)

 

Haishu  Coup avec le dos de la main

 

Haito-uchi  Coup circulaire du tranchant de la main (coté index)

 

Heito Coup avec la base du pouce (de bas en haut)

 

Hiza-géri Coup de genou (dans l’axe de l’attaque ou circulaire)

 

Hidji-uchi Coup de coude (plusieurs directions possibles)

 

Irimi-nage Projection en entrant dans l'attaque

 

Jodan-agé-uké Blocage haut en remontant l’avant bras (poing fermé, paume de main vers l'avant)

 

Juji-uké Blocage en croix par les bras

 

Kaiten-nagé Projection en tournant ( en rotatoire )

 

Kakae-jimé Etranglement par écrasement entre les avants-bras

 

Kakato-géri Coup avec le talon

 

Kakiwake-uké  Blocage haut en écartant les 2 avant bras face externe(poing fermé, paume de main vers l'avant)

 

Kani-basami Ciseaux au niveau des jambes

 

Kanuki-gatamé  Clé sur bras tendu de uké (par enroulement extérieur du bras de tori)

 

Kéagé  Coup de pied fouetté (ex. : maé-géri-kéagé)

 

Kékomi  Coup de pied pénétrant (ex. : yoko-géri-kékomi)

 

Kibizu-kansetsu  Clef sur cheville

 

Ko-uchi-baraï  Projection par balayage suite atémi Mawashi Geri Gedan sur face interne de la jambe avancée

 

Kokyu-nagé  Projection dos à dos

 

Koshi-kansetsu  Clé de hanche

 

Koshi-nagé  Projection par les hanches

 

Koté-gaeshi   Torsion du poignet vers l'extérieur, permettant la projection

 

Koté-hinéri   Torsion du poignet vers l'intérieur, mais avec le bras fléchi, le coude dirigé vers le haut et le poignet

ramené vers l'aisselle

 

Koté-mawashi   Torsion du poignet vers l'intérieur. Pratiquée debout, elle peut permettre d'amener Uke au sol. " Clef

du poignet en tournant "

 

Kubi-kansetsu  Clef de cou

 

Mae-atama Coup de tête de face

 

Mae-géri Coup de pied de face

 

Maïté-tsuki  Coup de poing rebondissant

 

Mawashi-géri  Coup de pied circulaire

 

Mawashi-tsuki  Coup de poing circulaire avec le dos de la main

 

Mikazuki-géri Coup de pied en " croissant " avec le tranchant interne du pied

 

Momo-gatamé  Clef de coude (sur bras tendu) avec contrôle de la cuisse

 

Moroté-uké Blocage haut de revers (des deux bras) avec face interne de l'avant bras (de l'intérieur vers l'extérieur)

 

Nami-gaeshi  Retrait du pied et de la jambe vers le haut, en protection

 

Nanamé-tsuki  Coup de poing circulaire (crochet)

 

O-mawashi-baraï Projection par application de O Mawashi Geri sur la jambe avancée

 

Oïe-tsuki  coup de poing direct (poing du coté de la jambe avancée)

 

Otoshi-uké  Blocage avec face externe de l'avant bras de haut en bas poing fermé (paume de main vers soi)

 

Séoï-kansetsu  Clef sur épaule

 

Shiho-nagé Projection dans les 4 directions, par torsion du poignet et du coude

 

Shito  Coup ‘’pointe de la main’’ doigts tendus

 

Shuto-uchi  Coup circulaire du tranchant de main (côté auriculaire)

 

Shuto-uké  Blocage avec le tranchant de la main (côté auriculaire )

 

Soto-udé-uké  Blocage avec l'avant bras de l'extérieur vers l'intérieur (paume de main vers soi)

 

Teisho  Coup avec paume, ou talon de la main

 

Tékubi-osae  Clef par hyperflexion du poignet.

 

Tenchi - nagé  Projection " ciel terre "

 

Tobi géri  Coup de pied sauté

 

Tsukkake  Coup de poing (terme général)

 

Uchi-oroshi  Coup de poing en marteau

 

Uchi-udé-uké  Blocage avec l'avant bras de l'intérieur vers l'extérieur (paume de main vers soi)

 

Udé-kimé-nagé  Projection par hyper extension du coude vers l'arrière, de côté ou à l'avant

 

Udé-nobashi  Uke dos au sol, clef par étirement de son bras avec coude à l'envers. (Tori écrase le coude).

 

Udé-osaé  Tori maintient le poignet avec une main, et écrase le coude avec l'autre main ou le genou. (écraser coude)

 

Ura-mawashi-baraï   Projection par application de Ura Mawashi Geri sur la jambe avancée

 

Ura-mawashi-géri  Coup de pied circulaire en revers

 

Ura-uchi (uraken)  Coup de poing de revers

 

Ushiro-atama  Coup de tête vers l'arrière

 

Ushiro-géri  Coup de pied arrière (ruade)

 

Ushiro-ura-mawashi-baraï  Projection par application de Ushiro Mawashi Geri sur la jambe avancée

 

Ushiro-ura-mawashi-géri  Coup de pied circulaire arrière en revers

 

Yoko- uchi  Coup de poing en diagonale -

 

Yoko-géri  Coup de pied de côté

 

Yubi-kansetsu  Clef de doigts

 

Yuki-chigaé  Clef en Z sur le bras de Uké

LES KATAS

Il existe huit katas en judo / ju jitsu.

Chaque kata illustre différents aspects et principes de cette discipline, garantissant ainsi leur transmission dans sa tradition et son intégrité.

   

Gonosen no Kata

Kata des contres (12 techniques)

 

Goshin jitsu

Kata de la défense (21 techniques)

 

Itsutsu no Kata

Kata des principes du judo (5 techniques)

 

Ju no Kata

Kata de la souplesse (15 techniques)

 

Katame no Kata

Kata des contrôles au sol (15 techniques)

 

Kime no Kata

Kata de la décision (20 techniques)

 

Koshiki no Kata

Kata des formes anciennes (30 techniques)

 

Nage no Kata

Kata des projections (15 techniques)